Le hashtag n’est pas qu’un simple mot-clé. Aujourd’hui au cœur des stratégies numériques, il est un levier indispensable du marketing viral. Cet article vous propose de mieux appréhender ce puissant outil.

Après avoir abordé les bases du hashtag puis son utilisation sur chaque plateforme sociale, nous traiterons des 4 leviers qui vous permettront de piloter votre stratégie.

Organiser ses publications

FIBA #EuroBasket2015

Un des atouts majeurs du hashtag est qu’il est cliquable. Nous l’avons dit, c’est un élément d’identification hypertexte. Il renvoie à l’ensemble des publications qui contiennent ce hashtag. Ainsi, en cliquant sur #ComPublique dans Twitter, vous obtiendrez la liste des derniers tweets qui contiennent ce hashtag. « Bien, bien, bien, me direz-vous, et alors… ? » Ce système, et particulièrement dans le cas où vous créez vos propres hashtags, est particulièrement puissant pour des événements ou des rendez-vous. Dans l’exemple ci-dessus, la FIBA échange sur la rencontre en cours tout en commençant à organiser les publications autour de la future compétition.

Faire émerger les tendances

Coupe du monde de rugby 2015

Le hashtag est désormais le média incontournable des campagnes numériques, et il est de moins en moins rare de le voir s’immiscer dans des événements IRL, comme le montre l’exemple ci-dessus pendant le match France-Ecosse lors de la Coupe du monde de rugby 2015. Cette présence permet de « digitaliser » la TV, et surtout nous permet de constater la valeur transverse du hashtag, qui est un outil de liaison des médias sur lesquels vous communiquez.

Les hashtags InstagramUne bonne astuce consiste à profiter, sans tomber dans un opportunisme borné, de la notoriété de certains hashtags. Instagram (comme dans la capture ci-contre) facilite ce genre d’analyse en vous permettant de visualiser en temps réel le nombre de publications concernées par le hasthag que vous êtes en train de saisir. Bon, nous aurions clairement préféré disposer du nombre de comptes touchés (reach), mais cet élément est un indicateur intéressant, qui peut vous permettre de préférer tel ou tel hashtag. Car même s’il ne s’agit là que d’un indicateur (1 seul et unique profil pourrait être à l’origine de ces milliers de publications…), préfèrerez-vous publier avec #TeaTime ou #TeaTimes ? Enfin, l’effet « pervers » de cette éditorialisation de la part d’Instagram, réside en ce que cela pousse naturellement les créateurs de contenus à utiliser de plus en plus souvent les mêmes hashtags… jusqu’à forger une « tendance », ce que Twitter nomme Trending Topic.

Catalyser sa communauté

Le hashtag n’est pas un simple outil de classification mais peut se révéler un puissant catalyseur pour votre communauté. Dans le cadre d’un Live Tweet, d’une campagne de com, pour soutenir un événement, ou pour regrouper autour d’une actualité, le hashtag est un formidable levier d’audience. Naturellement l’événement en lui-même, de par sa notoriété notamment, mobilisera (ou non), mais c’est grâce au hashtag que vous allez centrer à la fois votre communication et votre communauté. Le hashtag #JeSuisCharlie en est une belle démonstration, même si cela reste exceptionnel, avec ses quelques 3,5 millions d’utilisations sur Twitter.

Mesurer la performance

Il existe un grand nombre d’outils payants vous permettant d’analyser vos hashtags, en puisant vos datas via l’API de la plateforme et proposant des services d’analyse. Mais on peut également trouver quelques bons outils gratuits, forcément limités (par le nombre de posts analysés ou la finesse et la richesse de l’analyse proposée), mais qui vous permettront de vous faire une idée :

  • Topsy Social Analytics : affiche une analyse sous forme de graph chronologique permettant de visualiser les pics de performance [Apple a fermé Topsy le 16 décembre 2015 (modifié le 12/01/2016)]
  • TweetReach : limité aux 100 derniers tweets, analyse la portée, l’exposition, l’activité, les tops contributeurs et les top tweets
  • KeyHole : analyse à la fois sur Twitter et Instagram, la période d’analyse est paramétrable, affiche 14 sections d’analyses, permet de visualiser les sources de publication (mobile, desktop…), export possible (XLS, PDF)
  • TweetBinder : limité aux 300 derniers tweets sur les 7 derniers jours, la fonction « live infographic » offre un dataviz intéressant bien que mélangeant quelque peu les insights (RT/Réponses sur le même niveau que Texte/Images…), l’analyse des contributeurs est assez diversifiée et plutôt pertinente

Pour aller + loin…