Depuis plusieurs années les pratiques numériques se densifient, et particulièrement les usages hybrides. Nous avons analysé deux rapports d’experts, tout frais, afin de vous présenter les tendances majeures en termes d’usages mobiles.

34% des Français utilisent tous les jours à la fois un smartphone, une tablette et un ordinateur

Dans ce contexte, il est important de noter que l’écosystème des appareils des utilisateurs croît de plus en plus, cumulant ainsi console de jeux, TV connectée, systèmes de domicile connecté, etc. 70% des Français se servent quotidiennement d’un smartphone vs 53% d’une tablette. En marge de ces pratiques, seulement 9% des Français utilisent une liseuse tous les jours, ce qui implique un faible taux de pénétration du marché ainsi qu’une cible de niche.

56% des utilisateurs se connectent à Internet à l’aide de plusieurs devices

La majeure partie d’entre eux (64%) ont entre 15 et 34 ans, et 6% seulement se connectent exclusivement depuis un mobile. On ressent ici encore la prédominance des connexions en multi-appareils.

Par ailleurs, le WiFi est la connexion à Internet la plus utilisée par les Français : 69% à partir d’un téléphone portable, 59% depuis un smartphones, 96% à partir d’une tablette.

Concernant spécifiquement les 18-24 ans, ils sont entre 35 et 40% à se connecter en tout début et en toute fin de journée — tendances que l’on connaissait déjà concernant l’usage de Facebook — et ils consultent à 45% leurs mobiles de manière spontanée (sans qu’aucune notification ne les ait alertés) contre seulement 18% pour les 45-54 ans.

La presse a le vent en poupe

Le mobile est particulièrement utilisé pour consulter la presse (applis + web) et cette consultation est à +22% supérieure en mobile (smartphone + tablette) qu’en desktop uniquement. Le second item le plus consulté est le sport. La taille de l’écran joue ici un rôle déterminant et l’usage s’y adapte naturellement.

Concernant le e-commerce, 8% des achats s’effectuent par paiement mobile en magasin, plutôt pour acquitter une facture ou payer un produit en ligne. Cette tendance, encore peu stabilisée, est en lente progression.

26% des utilisateurs visionnent au moins 1x/jour des vidéos « short-time »

Le glas est sonné pour le SoLoMo : Social Local Mobile (applis mobiles de géolocalisation + social media). Le combo gagnant est désormais le triptyque Vidéos courtes (inférieures à 2min) consultées sur mobile soutenues par un relai sur les Médias Sociaux. On pense alors naturellement aux multiples applications et services qui se développent de manière exponentielle depuis la percée de Youtube : Vine ainsi que les vidéos intégrées sur Twitter, Instagram ainsi que les vidéos intégrées sur Facebook, mais aussi Snapchat. Periscope et Meerkat ne semblent pas (encore) s’intégrer à cette tendance, s’agissant davantage d’une captation dans la durée (live stream).

Il est particulièrement intéressant de remarquer que les vidéos « short-time » (d’une durée inférieure à 20s) sont particulièrement plébiscitées par les 18-24 ans qui sont +60% à privilégier ce format (en visionnage au moins 1x/jour).

Pour rester dans le multimédia, à noter enfin que 56% des Français utilisent l’appareil photo de leur mobile au moins 1x/jour, de préférence pour partager leurs clichés sur les réseaux sociaux (à 54%) — on pense naturellement à Instagram — ou stocker dans le cloud (à 29%).

Objets connectés

Enfin, les objets connectés représentent un usage encore marginal. 18% des Français possèdent une console connectée, 14% une TV intelligente, 7% des objets liés à la maison connectée, 8% une montre ou un bracelet connectés. Avec 14% d’intention d’achat sur ce segment, l’intérêt des consommateur est présent, mais leur usage reste encore en devenir, en partie notamment à cause des questions liées à la sécurité des données.

Un usage particulièrement notable des objets connectés couplés au mobile est sans conteste celui du monitoring santé (e-santé) en plein développement : 5% des Français en utilisent tous les jours contre 10% toutes les semaines. Enfin, à la marge et pour sortir quelque peu du cadre de notre sujet, la voiture connectée concerne un segment infinitésimal (seulement 1% des utilisateurs), le principal centre d’intérêt relatif à ces technologies portant sur le tracking d’itinéraire routier (à 30%). Tout reste à faire en la matière.

Pour aller + loin

Cet article est basé sur 2 articles d’experts : le rapport « France Digital Future in Focus » (ComScore, juin 2015) et « Usages Mobile » (Deloitte, novembre 2015) :