Retour sur une belle rencontre à la Digital Tech Conference qui s’est tenue à Rennes cette semaine, avec la start-up « Une Jolie Idée » spécialisée dans les supports 360° & la Réalité Virtuelle.

C’est un peu par hasard en fait si j’ai pu rencontrer les trois associés — Cédric BARBEY, Pascal ROIGNEAU et Benoist LHUILLERY — de la start-up « Une Jolie Idée ». Moi-même passionné de technologie de l’image et particulièrement des rapports qu’elle entretient avec notre corps (imaginaires des objets connectés, wearables, réalités virtuelles immersives…), vous imaginez (sans jeu de mot) que je n’ai pas hésité un seul instant quand l’occasion s’est présentée, de prendre le temps d’un long échange avec eux. C’est que les trois compères, forts sympathiques de surcroît, ne manquent eux non plus aucune occasion de partager leur aventure.

De la photo à la réalité virtuelle

Contrairement à la plupart des start-up sur le marché de la Réalité Virtuelle (terme d’usage que nous emploierons tout au long de cet article, n’en déplaise à ses détracteurs), « Une Jolie Idée » ne vient pas de la 3D. Ce n’est pas une agence qui vend de la technologie : ce sont avant tout des créatifs, issus des métiers de la photographie et de la vidéo. Les technologies utilisées, somme toute assez classiques, ne sont que le vecteur qui leur permet de révéler le cœur de leur métier. Photographes et vidéastes 360 depuis de nombreuses années, l’agence dispose d’un stock d’images 360 capturées au fil du temps.

« À l’époque, on prenait des photos 360 sans trop d’ambition et les usages étaient assez limités : panoramiques, visites virtuelles depuis un site web, etc. L’arrivée de la Réalité Virtuelle, à partir des jeux vidéo, a permis de réhabiliter ces formats. » Cédric BARBEY

Visite virtuelle du Grand Palais
Exemple de visite virtuelle pour le Grand Palais (Paris, 2010)
 

Il est clair que les technologies de photographie numérique à 360 degrés, qui ont fait les riches heures des plugins Flash Media, étaient relativement pertinentes : l’encombrement de la souris allié aux limites de l’écran ne permettait pas une prise en main optimisée, en dépit des zones cliquables desquelles émergeaient des informations complémentaires sur le lieu, ersatz de réalité augmentée (approche que l’on retrouve de façon similaire dans le circuits patrimoniaux en QR Codes).

De l’émotion avant toute chose

Vidéo 360° de La Cerenentola, Opéra de Rennes, par Une Jolie Idée

« Une Jolie Idée » réanchante donc les visites virtuelles et autres captations immersives. Elle n’offre pas de projets pré-établi mais « s’adapte totalement aux objectifs stratégiques de votre business ». L’agence propose ainsi deux supports complémentaires :

  • La photographie 360 qui permet notamment de réaliser des visites virtuelles immersives en HD, toujours avec des surcouches hypertextuelles. La narratologie liée à ces images 360 prend encore plus de relief à l’aide de lunettes de Réalité Virtuelle.
  • La vidéo 360, particulièrement intéressante en contexte d’événements ou de concerts par exemple.

Les débouchés sont vastes : de la valorisation du patrimoine, en passant par la communication immersive autour d’événements live, à l’univers du spectacle et de la culture. « Une Jolie Idée » ne se ferme aucune porte et nous avons notamment pu aborder une foule d’idées de développement, notamment en mapping projectifs intérieurs (imaginez ceci dans un espace clôt…). Les imaginaires des réalités immersives, portés par la gamification des médias, n’ont pas de frontières ^^

À noter que le monde des réseaux sociaux a bien saisi l’émergence de ces nouveaux médias. Facebook propose désormais le visionnage de vidéos 360 directement sur mobile, intégrées dans votre TimeLine, à l’instar de cet extrait tiré d’une course de prodracer dans Star Wars (NDLR : visionnez cette vidéo sur mobile, en le déplaçant autour de vous, pour une meilleure expérience…).

Rien ne remplace la visite IRL

Bien que spécialistes de l’imagerie à 360° et particulièrement appliquée à la Réalité Virtuelle, les trois associés ne cachent pas que « l’immersion ne remplace pas la visite IRL». Paradoxe me direz-vous ? Pas vraiment… Leur idée est clairement de maximiser l’expérience usager au travers de montages interactifs. Si parfois ces supports viennent supplanter (du moins temporairement) le réel, comme par exemple pour ces captations patrimoniales tournées dans le Vaucluse sur des lieux fermés au public, ils ne remplaceront jamais une véritable visite des lieux ou de l’événement. L’humain reste et restera toujours au centre de leurs préoccupations.

« Nous concevons la Réalité Virtuelle véritablement comme un média à part entière, qui permet de susciter l’émotion et de donner envie. Mais rien ne remplace une visite IRL ! » Cédric BARBEY

Plongée en immersion

plongée en immersion : la réalité virtuelle avec un casque Galaxy Gear VR

C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis moi-même prêté au jeu. Un casque audio sur les oreilles, un Samsung Galaxy Gear VR sur les yeux et c’est partie : me voilà plongé dans l’univers de la pièce La Cenerentola, en plein cœur du magnifique Opéra de Rennes. La vidéo 360° vous immerge entièrement dans l’image et vous vivez l’événement comme jamais vous ne pourrez le vivre. Devant vous la scène avec la cantatrice qui vous regarde comme si vous étiez en face d’elle, sous vos pieds (enfin vos pieds n’ont plus de réalité dans cette dimension, à l’instar de tout votre corps, ce qui nécessite un petit moment d’adaptation) l’orchestre en plein effort, et si vous tournez ou levez la tête vous pourrez à loisirs admirer la beauté des superbes plafonds de l’édifice. La sensation est réellement envahissante et l’on aimerait bien rester, là, encore un peu, pour profiter du spectacle… L’impression d’être privilégié, de vivre cet événement dans des conditions absolument idéales. Un grand et beau moment !

Métissage entre 3D et Vidéo 360

Côté business, les trois associés prônent l’ouverture et la complémentarité des approches. « Nous ne sommes pas du tout en concurrence avec les autres entreprises du secteur de la Réalité Virtuelle puisque nous ne travaillons pas sur les technologies, mais bien sur la matière première. » Complémentarité que l’on retrouvera, promettent-ils, autour de projets élaborés avec deux nouveaux collaborateurs, Douglas OUAZZANI et Melchior D’ARGENTRÉ — deux anciens de la Team Artefacto — fondateurs de Farsight, agence spécialisée dans la 3D et la Réalité Virtuelle. On a hâte de voir le résultat !

[ Sauf mention contraire, les images sont tirées des supports de l’agence « Une Jolie Idée » ]

Pour aller + loin